Une page
d'histoire de France






















Pierre le Grand à Dunkerque


Émile Bouchet
avec la collaboration de Claudine Bouchet
EAN 9791097108755
format 130 x 210  200 pages
prix public TTC  16 €
commander en ligne
Le texte

Sous la plume d’Émile Bouchet, Pierre 1er devait rester un personnage de distinction et aurait persisté dans son intention, hautement manifestée, de le garder en strict incognito, si le statut du Czar ne fut percé à jour. Malgré cela, Pierre le Grand se montra satisfait d’être reçu par la France en souverain d’un grand empire.
Passionné pour les choses de la mer, il fut reçu à Dunkerque par Cornil Bart. La gloire de l’illustre corsaire rejaillissait alors sur le fils et, sans la connaissance des exploits de Jean Bart, dont il avait certainement entendu parler lors de son premier séjour à Amsterdam, le Grand-Duc de Moscovie n’eût pas songé à visiter Dunkerque.
Le 24 avril 1717, le marquis de Prié relate un incident qui aurait pu être fatal au Czar. En effet, Pierre le Grand, dominé par sa curiosité passionnée émis le désir de voir le Risban et profiter de la marée basse pour l’atteindre par voiture à cheval. Cependant, comme les affaires de la mer ne sont jamais sûres, le vent et la marée se sont soudainement retournés et il fut forcé de sauter hors de l’eau sur l'un des chevaux de trait afin d'échapper plus rapidement au danger imminent…
Le lendemain, le fondateur de la ville de Saint-Petersbourg, fit une halte à Mardyck, ne voulant pas quitter la préfecture du Nord sans visiter ses fameuses écluses, joyau local. Beaucoup d’autres anecdotes de ce voyage pittoresque sont à découvrir dans cette relation du séjour de Piotr Alekseïevitch Romanov dans la capitale du Nord

L' auteur
Né à Paris le 30 novembre 1848, Émile Bouchet, fut un homme de lettres et un grand historien du 19 ème siècle. Il écrivit plus d’une trentaine d’ouvrages historiques. Couronné en 1871 par la Société dunkerquoise pour l’encouragement des Sciences, des Lettres et des Arts, il en devint le viceprésident dès 1899. Ses travaux se rapportent surtout à l’histoire, à la littérature et à la philologie. Parmi ses oeuvres les plus remarquables notons La Conquête de Constantinople parue en 1891, Le maréchal de Rantzau, Dunkerque sous Louis XIV, L’origine des relations francorusses avec la venue de Pierre le Grand en 1717, qui lui valut d’être reçu Chevalier de l’Ordre de SaintStanislas de Russie à titre d’officier de l’Instruction publique le 19 janvier 1902.